L’inceste au rythme du reggae

Un sujet tabou chanté par Queen Ifrica, une artiste jamaïquaine qui revendique un reggae engagé, menée par sa grande foi et spiritualité; voici une chanson à surveiller :

Daddy Don’t touch Me There.

Les paroles sont profondes, sa voix parvient à démontrer avec justesse la détresse et l’innocence volée d’un enfant.

Écoutez. Attentivement.

( la vidéo est banale, faute du budget ( j’imagine), fermez les yeux et prêtez attention aux paroles…)

Daddy don’t touch me there
I’m gonna tell on you one day I swear
Can’t you see I’m scared?
You supposed to be my father
Everyday I wonder why my Daddy had to be the one to take away my innoncence…
( gros merci à DJ RICOUCOU, QUI ME LA FAIT CONNAÎTRE  :))


2 réflexions sur “L’inceste au rythme du reggae

  1. elle a une voix unique, des lyrics parlant, sur un sujet rude.
    un peu dans le meme genre, j’aime beaucoup  » keep it to you self  »
    wa gwaan!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s